François Dompierre compose un requiem

Entrevue avec un créateur infatigable

Marc-Yvan Coulombe par Marc-Yvan Coulombe

 30 mars 2024

en EntrevueMusique classiqueNouvelles

Temps de lecture: 3 mins lecture

 0

François Dompierre compose un requiem

0

Outre ses oeuvres symphoniques et ses concertos destinés à Alain Lefèvre et Angèle Dubeau, le musicien a aussi écrit des pièces liturgiques pour des messes télévisées à l’antenne de Radio-Canada.

«Mon requiem est en latin liturgique. J’ai déjà composé l’Introit, une pièce d’un peu plus de 7 minutes, suivie d’un Kyrie contemplatif. Nous aurons quatre solistes : basse, ténor, alto et une soprano. Cette dernière chantera, entre autres, le In paradisum qui dure environ 3 minutes. Le choix des solistes revient au chef d’orchestre, mais je ne veux pas de voix opératiques, comme on en trouve, par exemple, chez des interprètes du Requiem de Verdi.»

L’orchestration sera semblable à celle du Requiem de Fauré, «mais la comparaison s’arrête là. Je traite le requiem comme un compositeur de musique de film. Ma musique tonale vient donc en quelque sorte décrire le texte, avec quelques surprises au niveau rythmique.  Par exemple pour le Dies irae, ce sera en partie un rap.» La colère de Dieu au jour du Jugement Dernier aura donc, vraisemblablement, des accents musicaux  modernes dans ce requiem québécois.

https://googleads.g.doubleclick.net/pagead/ads?gdpr=0&client=ca-pub-4635722886515473&output=html&h=280&adk=144910138&adf=1571685034&pi=t.aa~a.1732324183~i.20~rp.4&w=750&abgtt=7&fwrn=4&fwrnh=100&lmt=1717780541&num_ads=1&rafmt=1&armr=3&sem=mc&pwprc=7594997660&ad_type=text_image&format=750×280&url=https%3A%2F%2Flesartsze.com%2Ffrancois-dompierre-compose-un-requiem%2F&host=ca-host-pub-2644536267352236&fwr=0&pra=3&rh=188&rw=750&rpe=1&resp_fmts=3&wgl=1&fa=27&uach=WyJXaW5kb3dzIiwiMTAuMC4wIiwieDg2IiwiIiwiMTI1LjAuNjQyMi4xNDIiLG51bGwsMCxudWxsLCI2NCIsW1siR29vZ2xlIENocm9tZSIsIjEyNS4wLjY0MjIuMTQyIl0sWyJDaHJvbWl1bSIsIjEyNS4wLjY0MjIuMTQyIl0sWyJOb3QuQS9CcmFuZCIsIjI0LjAuMC4wIl1dLDBd&dt=1717780541591&bpp=3&bdt=3776&idt=3&shv=r20240604&mjsv=m202406030101&ptt=9&saldr=aa&abxe=1&cookie=ID%3D18b9fd1dfa53ce77-22104b50bce30078%3AT%3D1693412432%3ART%3D1717780538%3AS%3DALNI_Mb-c2kZUYI83V3xY4Z9ggoIe3NlKw&gpic=UID%3D00000d8ed553eb9b%3AT%3D1693412432%3ART%3D1717780538%3AS%3DALNI_MaKjmIeSm_h9sp-CT4P0Gqjc_kkJw&eo_id_str=ID%3Dcd7144271c7e3830%3AT%3D1706650993%3ART%3D1717780538%3AS%3DAA-AfjaifOXnNo8TxtqUPohErCID&prev_fmts=0x0%2C728x90%2C970x90%2C750x280%2C750x188&nras=2&correlator=1172295641447&frm=20&pv=1&ga_vid=1475728343.1660106166&ga_sid=1717780539&ga_hid=977657861&ga_fc=1&u_tz=-240&u_his=3&u_h=768&u_w=1366&u_ah=728&u_aw=1366&u_cd=24&u_sd=1&dmc=8&adx=105&ady=2808&biw=1349&bih=615&scr_x=0&scr_y=376&eid=44759876%2C44759927%2C44759837%2C31084256%2C44798934%2C95331695%2C95334510%2C95334524%2C95334573%2C95334579%2C95335263%2C31084345%2C95334052%2C95334157%2C31078663%2C31078665%2C31078668%2C31078670&oid=2&psts=AOrYGsmsysgUWYaBXrA4ePczK1nbPzeOdGe6hkHjI8lQujK2USqLIb28rE5h6gOJqxruL8dPU-nKbpvN3T6hymaDPpxi%2CAOrYGsmt7E5OSTvX828HmktHXKI-UtduCU-dtigIYIHNTA6ClElVgmpV_N397WBTs_luykfgbpNjwYFCai47fEcxBswo%2CAOrYGsn84-C_OnezdzOg9LUb-ynhaG7ZBBsDTPAWeoA3uXkSRbNOywx1d1y3buK43QqdhCRXaKToWPdxVAenxciqxQKX&pvsid=3639920512953413&tmod=720604403&uas=3&nvt=1&ref=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F&fc=1408&brdim=-8%2C0%2C-8%2C0%2C1366%2C0%2C1382%2C744%2C1366%2C615&vis=1&rsz=%7C%7Cs%7C&abl=NS&fu=128&bc=31&bz=1.01&td=1&psd=W251bGwsbnVsbCxudWxsLDNd&nt=1&ifi=7&uci=a!7&btvi=3&fsb=1&dtd=16

Monsieur Dompierre qui aura 80 ans, le 1er juillet, entend laisser l’inspiration suivre son cours. Dans l’immédiat, il va consacrer deux mois à la rédaction d’un roman dont le titre provisoire est Musique inutile «qui met en confrontation des personnes de mon âge et des très jeunes», résume-t-il, en refusant d’en dire davantage.

Quant au Requiem de Dompierre, il clôturera la prochaine saison de l’Orchestre Philharmonique et Choeur des Mélomanes, d’abord à la Maison symphonique les 7 et 8 juin 2024 et le lendemain au Palais Montcalm.

Détails de la saison 2023/2024 de l’OPCM

*On peut aussi voir François Dompierre et Francis Choinière à l’oeuvre dans le film Passé recomposé.

Vous avez des recommandations de livres ?